Flash infos – Mardi 22 mai 2018

Bonjour à Tous,

Le festival Art des Sens vous donne rendez-vous Samedi 26 Mai au Parc des Mées de midi à 23h.  Il a pour but de promouvoir l’art par les 6 sens de l’homme. Ces sens seront représentés par des associations locales. La vue, par Art des Sens et son parcours de 20 artisans-créateurs, le toucher par les « Jeux en Blois » à échelle humaine, le goût et l’odorat s’articuleront autour de la guinguette et parc de jeu « RomainLand ». Afin de mettre à l’honneur l’ouïe, l’association Art de Sens et la radio locale StudioZef animeront ce festival avec une sélection de DJ électro locaux et internationaux. Le 6ème sens, pôle du bien-être, sera représenté par « Prana Zen » autour de massages individuels et d’ateliers de relaxation. Des conférences sur la chimie naturelle du corps seront animées par un membre de l’association Art des Sens dès 13h.

Les oiseaux de Loire et éthologie : samedi 26 mai de 17h à 18h30 l’Observatoire Loire, association d’éducation à l’environnement, vous propose de venir écouter les oiseaux de Loire en compagnie d’un éducateur nature et d’un conteur pour allier découvertes scientifique et poétique. Vous prendrez le temps de l’observation et de l’identification et découvrirez avec surprise peut être, l’histoire des oiseaux et de leur nom. Accessible à tous. 3€ par personne.

Enedis nous informe de coupures électriques mercredi 23 mai de 8h30 à 12h dans la rue de Villerbon. N° concernés : du 29 au 41, du 42 au 46, 37B, 39B et 48B.

Des travaux d’enfouissement des réseaux sont actuellement en cours rue du Côteau. Fin des travaux : septembre 2018.

Bonne semaine à Tous.

 

 

Les enfants chantent au Carroir

Contactez-nous

Laissez-nous un message !

Flash infos

Inscrivez-vous !

mai 2018
L M M J V S D
    Juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Les enfants chantent au Carroir

 

Les enfants de l’école des Basses-Roches se sont produits jeudi soir au Carroir pour un concert exceptionnel préparé par les classes CE2 et CE2-CM1 de Mmes Destannes et Vincent et du directeur Daniel Saunier.

Article de la Nouvelle République ici