Flash infos – mardi 28 avril 2020

Bonjour à Tous,

 

Vous êtes nombreux en ce moment à utiliser tondeuse, taille haie, outillage divers. Quelques consignes pour le “bien vivre ensemble” sont à appliquer : 

Travaux de jardinage et de bricolage bruyants

Ils sont autorisés les :

  • Jours ouvrables : 8h30 – 12h/14h – 19h
  • Samedi : 9h – 12h/15h – 19h
  • Dimanche et jours fériés : 10h – 12h
    (arrêté préfectoral n° 993653 du 26/11/1999)

Il est interdit de brûler les déchets végétaux. Arrêté préfectoral à télécharger ici : https://bit.ly/2WbDYO6

Depuis lundi, vous pouvez à nouveau utiliser les Points Tri pour y déposer vos déchets recyclables : bouteilles et pots en verre / papiers, briques et petits cartons / bouteilles en plastiques et boîtes en métal. Pour se rendre aux Points Tri, il faut se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case “déplacement pour effectuer des achats de première nécessité”. Par ailleurs, il est prévu de rouvrir les déchetteries d’Agglopolys le lundi 4 mai 2020.

Mesures prises pour les abonnés Azalys

Abonnés mensuels de Mars

Tout client ayant acheté un abonnement mensuel au mois de mars voit sont abonnement de nouveau prolongé sans frais jusqu’au 31 mai. Merci aux abonnés de mars qui souhaitent se déplacer en mai de communiquer leur numéro de carte via :

  • le 09 693 693 41 du lundi au vendredi de 8h à 18h
  • le formulaire de contact sur le site internet d’Azalys

Pour les clients n’ayant pas été abonné en mars, la vente des abonnements de mai a débuté exceptionnellement hier.

Abonnés en tacite reconduction : l’échéance du mois de mai ne sera pas prélevée.

Abonnés annuels : les abonnements annuels tout publics et solidaires seront prolongés gratuitement d’un mois lors de l’échéance initialement prévue.

Si vous n’avez pas de carte JVMALIN, vous pouvez acheter un titre de transport Azalys auprès des points de vente (La Tabatière pour La Chaussée Saint-Victor). Si vous avez une carte JVMALIN, vous pouvez charger un abonnement ou un pass 10x1h via la boutique en ligne : https://boutique.azalys-blois.fr/

Bonne semaine à Tous.

 

Des bonnes nouvelles de l’Écureuil…

L’Ehpad de l’Écureuil ne compte à ce jour aucun cas de Covid-19 parmi nos résidents et nos salariés, informe Élodie Guerrier, la directrice de l’établissement dans son dernier bulletin transmis aux familles chaque semaine. 

Article de la Nouvelle République ici

A vos machines à coudre

Le Conseil départemental pilote actuellement la fabrication de masques en tissu « grand public », lavables, pour chaque habitant du Loir-et-Cher. La Mairie de La Chassée Saint-Victor s’associe pleinement à cette initiative et fait appel à la solidarité de tous.

Si vous avez des talents de couturier, couturière, inscrivez-vous auprès de la mairie : social.mairie@lcsv.fr ou au 02 54 55 40 36 en précisant vos nom, prénom, adresse, téléphone et le nombre de masques que vous pensez pouvoir fabriquer dans un délai de 2 à 3 semaines. Nous transmettrons ainsi vos coordonnées au Conseil départemental. L’intégralité des masques que vous fabriquerez seront en priorité distribués aux Chausséens.

Tissu, fil, élastiques et patron seront disponibles en Mairie de La Chaussée Saint-Victor.

On compte sur vous !

 

Flash infos – Mardi 21 avril 2020

Bonjour à Tous,

 

Le Conseil départemental pilote actuellement la fabrication de masques en tissu « grand public », lavables, pour chaque habitant du Loir-et-Cher. La Mairie de La Chassée Saint-Victor s’associe pleinement à cette initiative et fait appel à la solidarité de tous.

Si vous avez des talents de couturier, couturière, inscrivez-vous auprès de la mairie : social.mairie@lcsv.fr ou au 02 54 55 40 36 en précisant vos nom, prénom, adresse, téléphone et le nombre de masques que vous pensez pouvoir fabriquer dans un délai de 2 à 3 semaines. Nous transmettrons ainsi vos coordonnées au Conseil départemental. L’intégralité des masques que vous fabriquerez seront en priorité distribués aux Chausséens.

Tissu, fil, élastiques et patron seront disponibles en Mairie de La Chaussée Saint-Victor.

A vos machines à coudre !

L’ARS Centre-Val de Loire a développé une plateforme de mise en relation entre les professionnels qui sont volontaires pour venir en renfort des établissements de santé et médico-sociaux en période de crise sanitaire Covid. L’appel à volontariat concerne les différents corps de métier existant au sein des établissements : personnels soignants, administratifs ou techniques. Découvrez son mode opératoire ci-après : www.renfort-covid.fr

Réserve civique : le Gouvernement appelle à la mobilisation de tous. Les citoyens qui souhaitent se mobiliser peuvent faire acte de candidature sur le site : https://covid19.reserve-civique.gouv.fr

On compte sur vous !

Flash Infos – Jeudi 9 avril 2020

Bonjour à Tous,

La saison des tontes de pelouses a repris plus que jamais et…  les déchetteries sont fermées. De nombreux habitants se retrouvent avec des déchets verts dont ils ne savent pas quoi faire. Pourtant, les recycler au jardin est facile et surtout… très bon pour la biodiversité ! Voici les conseils d’un jardinier professionnel :

1 – Ne pas brûler, ni jeter dans la « nature »

Il est formellement interdit d’effectuer des brûlages depuis un arrêté ministériel datant de 2011. Cela crée de la pollution atmosphérique. La règle est très claire.

Il est également interdit d’aller les déposer dans la nature, dans un chemin creux ou sur un bord de route… Cela pose des problèmes non seulement de pollution visuelle, mais aussi de qualité de l’eau, car en se décomposant en grande quantité, les déchets verts peuvent polluer. La tonte de pelouse laissée en tas produit du méthane, un puissant gaz à effet de serre, ainsi que des jus toxiques et acidifiants. Et il ne faut pas oublier que quand on jette, c’est toujours chez quelqu’un, que ce soit un espace public ou un terrain privé.

2 – Laisser les tontes de pelouse sur place pour nourrir le sol

La solution la plus simple est la tonte « mulching ». On coupe finement l’herbe et on la laisse sur place. Si on n’a pas de tondeuse qui dispose de cette fonction, il suffit de tondre une première fois en laissant l’herbe coupée sur place, puis de repasser une deuxième fois le lendemain pour la broyer. L’opération est très rapide.

3 – Utiliser les tontes de pelouse en paillis

L’autre solution est de garder les tontes de pelouse pour la réutiliser ailleurs dans le jardin. « Il faut la faire sécher une demi-journée au soleil, assure le jardinier. Puis on l’utilise pour pailler au pied des arbustes, par exemple, entre les fleurs ou bien sûr au potager ». Cela permet de limiter que des herbes indésirables ne poussent, tout en nourrissant la vie du sol, bénéfique pour les plantes. Le paillage évite enfin que la pluie ne forme une « croûte » à la surface de la terre.

4 – Une deuxième vie pour les branches coupées

Si ce sont des grosses branches et qu’on dispose d’un broyeur, c’est évidemment une solution. « Sinon, on peut faire des petits fagots liés joliment avec un fil de fer, que l’on place sous la haie. Cela fait des abris pour la biodiversité, qui commence dans son jardin : les insectes peuvent y venir, comme les carabes, notamment, qui mangent les limaces, mais aussi les crapauds, les musaraignes, qui mangent les insectes indésirables ». Autre solution : on peut les faire sécher pour s’en servir dans la cheminée, si on en a une, ou pour allumer le barbecue.
Pour les petites branches, qui font le diamètre d’un doigt, on peut les broyer à la tondeuse, qui est un moyen très efficace. Elles sont ensuite nettement moins volumineuses et peuvent être placées sous la haie, en guise de paillis.

5 – Réutiliser les tailles de haies

« Rien n’est à jeter, ni les lauriers palmes, ni les lauriers sauces, ni les cyprès, ni les résineux en général, rien n’est toxique pour le sol et tout se décompose. Cela poserait problème si on mettait du résineux dix ans de suite au même endroit, mais dans le jardin, on a tellement de choses que ça n’arrive pas ». Ces résidus de taille de haie peuvent être eux aussi facilement broyés à la tondeuse et être utilisés pour pailler le sol.

Le paillis fait gagner du temps : « On a pu calculer qu’une heure passée à recycler ses déchets verts pour le paillage, c’est dix heures de gagnées en entretien : finie la corvée pour aller à la déchetterie, plus besoin d’acheter de paillis ni de compost, plus besoin d’acheter d’engrais. Quand on couvre la terre avec du paillis, il n’y a plus besoin de bécher ni de désherber ou très peu. Et il y a moins besoin d’arroser l’été car le paillis conserve la fraîcheur… ».

Il faut savoir également que les déchets représentent entre 50 et 60 % de ce qui est collecté en déchetterie. 

Prenez soin de vous et….de la nature !