Comme l’a confié Didier Bergen, directeur artistique du festival Les Joyeuseries à La Chaussée Saint-Victor, « il était temps qu’on raccroche les wagons ». La dernière édition remontait à 2019. Les organisateurs avaient bien prévu d’organiser l’événement en mai 2020, mais le Covid en a décidé autrement. « Nous y avons laissé quelques plumes financièrement, mais nos partenaires ne nous ont pas lâchés. » Et après plusieurs reports, les artistes et le public se sont finalement retrouvés ce week-end, au Carroir.

Lire l’article de la NR ici