Après une première campagne de prospection menée en 2012 qui a consisté à creuser quelques tranchées sur environ 10 % de la surface afin d’établir un premier diagnostic, la municipalité de la Chaussée-Saint-Victor a entamé depuis lundi 4 février, et pour une durée d’environ trois mois, des fouilles archéologiques à l’emplacement de l’extension du cimetière. Ces dernières, dirigées par la direction régionale des affaires culturelles, vont toucher une surface de presque 2.000 m² et vont permettre sans doute d’en savoir un peu plus sur un établissement humain probable, plus proche du fleuve.

Lire l’article de la NR ici