Lors du confinement, le conseil départemental a fait appel à toutes les bonnes volontés afin de confectionner des masques à destination des Loir-et-Chériens. Dans la commune, ce sont donc près d’une cinquantaine de « petites mains » qui se sont mobilisées pendant plusieurs semaines afin de répondre à l’urgence du moment et de fabriquer ainsi près de 3.000 masques. 

Lire l’article de la NR ici