Ce n’est pas le seul projet d’habitat inclusif qui se dessine dans le département (il y en a plus d’une dizaine), mais celui de Tandem avance à grands pas. Les partenaires sont trouvés et engagés, reste à le mettre en musique : la colonne vertébrale du projet reste l’accompagnement humain des locataires. Et celui-ci dépend de leurs besoins, tous spécifiques à leur handicap, leurs profils.
L’habitat inclusif permet de « vivre chez soi sans être seul »

Lire l’article de la NR ici