L’ensemble du personnel ainsi que les bénévoles de l’Observatoire Loire sont restés sur le pont et se sont adaptés à la situation sanitaire imposée. Le président, Jean-Pierre Bessonie, tient à préciser qu’il n’y a pas eu recours au chômage partiel.

Lire l’article de la NR ici